JUSQU’À 4750€ DE PRIME ÉNERGIE CHAUFFAGE
POUR LE REMPLACEMENT DE VOTRE VIEILLE CHAUDIÈRE !
Calculez le montant de votre prime chaudière

Comment la transition énergétique entraîne une augmentation de la consommation de gaz, utilisé pour le chauffage !

Réduire l’utilisation des énergies fossiles en vue de lutter contre le réchauffement climatique fait partie des obligations inscrites dans l’Accord de Paris. En effet, leurs utilisations restent à l’origine d’une grande partie des émissions de gaz à effet de serre. Depuis quelques années, l’Etat a lancé la transition énergétique. L’objectif est de favoriser l’utilisation des énergies décarbonisées. La question est : quelle ressource faut-il alors privilégier pour son chauffage ?

Actuellement, on s'achemine de plus en plus vers les énergies renouvelables vu qu’elles sont gratuites et écologiques. De plus, le risque de pénurie est réduit. Cependant, en attendant que les techniques de production d’énergies vertes soient bien au point, le recours au gaz est encore inévitable. Le taux de consommation a largement augmenté depuis la mise en place de la transition énergétique.

Le chauffage au gaz, une énergie propre ?

Aux yeux du public, le gaz possède une excellente image. Mais il est loin de gagner la faveur des défenseurs de l’environnement dans la mise en place de la transition énergétique puisqu’il s’agit d'une énergie fossile. Toutefois, il reste la source la plus utilisée dans la production de chaleur et d’électricité dans le monde, à l’heure où on essaie de réduire au maximum le recours aux énergies fossiles.

Une énergie fossile moins polluante à privilégier pour se chauffer

En effet, il est dit que le gaz naturel est l’énergie fossile la moins polluante, car son taux d’émission de dioxyde de carbone est de 25% plus faible que celui du pétrole et 50 % plus faible que celui du charbon. En outre, à la combustion, il émet un faible taux d’oxyde d’azote et de particules fines.

Une énergie de chauffage abondante

Si le gaz énergétique commence à avoir une place prépondérante dans le mix énergétique mondial, c’est parce qu’il s’agit d’une énergie abondante et peu onéreuse. Il est beaucoup plus accessible que les énergies renouvelables. Il faut dire que la production de ces dernières dépend de multiples paramètres, notamment des conditions météorologiques. En outre, il faut encore résoudre le problème concernant le stockage de l’électricité produite.

Une énergie efficace pour les particuliers comme moyen de chauffage

Il s’agit d’un autre atout du gaz naturel. Comparé aux autres énergies de chauffage, il propose un rendement remarquable. Pourtant, son empreinte carbone est beaucoup plus faible. En ce qui concerne son coût, il reste raisonnable.

Installez une chaudière gaz haute performance grâce à la Prime Chaudière

La hausse de la part du gaz dans le mix énergétique mondial

Dans le rapport sur la consommation mondiale de gaz publié le 26 mars dernier, l’Agence internationale de l’énergie a révélé que la consommation de gaz dans le monde a fortement augmenté. L’arrêt de fonctionnement des centrales à charbon en est à l’origine.

Le gaz pour substituer aux énergies fossiles tel que le fioul comme moyen de chauffage

D’après le rapport sur les tendances du marché mondial de l’énergie, le gaz est en bonne position. La consommation mondiale a augmenté de 4,6 % en 20182. On a également enregistré une hausse de la demande. Elle s’élevait à 3.928 milliards de m3 en 2018. La progression concerne surtout les pays qui se servent du charbon pour assurer leur production d’électricité.

Notons que les centrales de charbon peuvent émettre jusqu’à 800 g de CO2 par kWh. Le gaz, beaucoup moins polluant, se présente alors comme une énergie de substitution par excellence. Par ailleurs, son exploitation est beaucoup moins chère dans les pays dotés d’une grande réserve en gaz de schiste comme les Etats-Unis. Sachez que la consommation de gaz du pays a haussé de 10,5% en 2018.

Le même scénario se présente au Royaume-Uni. Grâce à l’exploitation de ces gisements de gaz localisés dans la mer du Nord, le pays a pu réduire de moitié sa part de charbon dans son mix énergétique depuis les années 80. En Allemagne, le gaz vient également substituer à l’atome. En Chine, depuis le lancement du plan « Ciel Bleu », les centrales à charbon sont désormais remplacées par des centrales à gaz. La demande a haussé de 17,7%.

En Europe, en revanche, la tendance est plutôt à la baisse. Au cours des 12 derniers mois, la consommation de gaz du continent a diminué de 1,9 %7. Cependant, selon le directeur de l’AIE, Fatih Birol, elle reste élevée. Les importations venant des pays de l’Est sont particulièrement importantes, car elles atteignent les 200 milliards de mètres cube. Tout cela pour dire que la transition énergétique a fait du gaz l’énergie la plus consommée dans le monde.

Vers l’essor du marché du gaz comme combustible de chauffage

Il se trouve également que la hausse de la consommation d’énergie dans le monde profite au gaz. Le marché de ce combustible est en plein essor. En dépit de la chute de son prix, le charbon n’est plus très apprécié. Par ailleurs, le gaz se présente comme la source d’énergie la plus sûre pour le moment à cause de son abondance. En effet, la production d’énergies renouvelables est encore très lente et l’énergie atomique ne fait plus l'unanimité à cause du danger qu’elle peut représenter.

Il faut aussi noter que les réseaux gaziers ont gagné en performance. Il en est de même en ce qui concerne les capacités de stockage. Pour couronner le tout, son usage favorise le développement des énergies renouvelables intermittentes, dont l’éolien et le solaire. Enfin, cela contribue également à réduire l’empreinte carbone du secteur des transports. Il s’agit d’un carburant propre car pour rappel, il n’émet pas de particules ou de composés organiques volatils non méthaniques à la combustion. Le recours au gaz permet également le décarbonisation du chauffage. Pour toutes ces raisons, la demande en gaz est en pleine croissance actuellement. Il se présente comme un allié de taille dans la mise en place de la transition énergétique. Vous pouvez donc installer une chaudière gaz haute performance et profiter d'une prime chaudière !

Le recours au gaz renouvelable en Europe pour se chauffer

Avant tout, il faut mentionner qu’il y a une grande différence entre le gaz d’origine fossile et le gaz renouvelable. Le premier est obtenu via des hydrocarbures qu’on extrait dans la sous-terre. En revanche, le gaz renouvelable est obtenu par la fermentation de matières organiques comme les déchets agricoles ou la gazéification du bois.

Dans les années à venir, afin de mettre en place un bouquet énergétique encore plus vert, la production de gaz renouvelable sera à la hausse

Le gaz décarboné pour un mix énergétique vert et un mode de chauffage plus écologique

L’objectif de l’Union Européenne est de baisser la pollution et les émissions de CO2 du secteur de l’énergie en Europe. Pour ce faire, elle envisage de favoriser le recours au gaz renouvelable. Elle compte également procéder à la décarbonisation du gaz naturel par le captage et le stockage du CO2.

Un mix énergétique à base de gaz naturel en 2050

Dans une étude publiée au mois de février 2018, l’Ademe estime qu’un mix énergétique basé à 100% sur du gaz renouvelable est possible d’ici 2050, et ce, grâce à la baisse de la consommation d’énergie dans les divers secteurs, notamment dans le résidentiel. En effet, la quantité produite pourrait couvrir les besoins des consommateurs.

En somme, le gaz est une énergie moins polluante et abondante. Il peut remplacer le charbon et le pétrole, réputés être de gros émetteurs de CO2. Il peut également remédier aux problèmes générés par l’insuffisance de la production des énergies renouvelables intermittentes. De plus, actuellement, des techniques permettant de produire du gaz renouvelable, plus écologique, sont disponibles. Outre tout cela, le gaz peut être utilisé dans plusieurs domaines pour ne citer que dans la production d’électricité et de chauffage et dans le secteur des transports. Voilà pourquoi, sa consommation est en hausse depuis la mise en place de la transition énergétique dans plusieurs pays du monde.